Saturday, March 6, 2010

l’ombre des mots



je me perdais, dans les rues d’une ville de nuit,
quand je m’inclinais pour une fille accrochée au mur,
au cœur carnivore,
cernée d’une frise,
délimitant sa ligne d’horizon …

mon regard fixait les détails,
les traits et les nuances,
des paroles qui s’envolaient sur son épaule,
se posaient sur mon esprit fragile,
m’accompagnaient toute la nuit,
se diluaient parfois dans mon verre
larmoyant,
d’autrefois sur ce papier
blanc,
qui attend, ces idées naïves et éphémères …

je quittais la nuit, le mur et le papier,
je repassais près d’elle,
sans faire exprès,
elle est toujours là,
me visant aux yeux vides …
je la surpassais ;
elle disparait…

je la retrouve parfois dans l’ombre de mes mots

t.

4 comments:

Kio said...
This comment has been removed by the author.
synopsis said...

it's weird how people can inspire other people whithout even knowing, don't u think?

ella said...
This comment has been removed by the author.
ella said...

je vois qu'elle est bien a l'abri:)